Boulettologie

L’erreur culinaire exemplaire.
Hommage à Daniel Spoerri

L’erreur est intrinsèque au processus de création, elle en est même souvent l’origine. Les exemples culinaires, mythiques ou réels, sont innombrables. Faire des boulettes possède deux sens : faire des erreurs mais également dans le domaine de la cuisine, unir des ingrédients cuits ou crus appelés à être mangés. Ces deux définitions malgré leur distance sémantique, libèrent par leur rencontre, un espace de création. En croisant une méthodologie de création culinaire à l’imaginaire sémantique, la performance devient un processus de création de recettes infinies.

Images d’atelier à l’université Beauvais-Lasalle :

Création 2006

Retour