Tous soupçonnés

Ce que j’ai ressenti quand, à Toulouse, après la sortie du train en provenance de Toulouse l’ensemble des voyageurs (80 voire 100) ont été bloqués pour être fouillés. La gare est fermée par des gendarmes et militaires en arme.

L’un d’eux me dit:  » STUP « , quand je l’interroge sur la raison de cette,ce que j’ai envie de définir comme, prise d’otage.

J’obtempère en maugréant comme les autres voyageurs.

Un chien, qui me dirat-on ensuite est censé sentir le cannabis, les munitions et les billets de banque (je pensais que l’argent n’avait pas d’odeur…), s’arrête devant moi. Fouille en règle de mon sac, les poches de ma veste, du pantalon, palpation légère.

Le gendarme me dit

-désolé, habituellement le chien ne se trompe pas.
-d’ailleurs, vous êtes sûr que vous ne consommez pas ?
-Vous n’avez même pas quelques grosses coupures avec vous  ?

Hé bien non je ne consomme pas. J’ai bien du essayer, il y a 15 ou 20 ans, mais ça ne m’a pas convaincu..; Quant aux liasses de billet…comment vous dire ?

Voilà, j’étais un parmi tant d’autres, hommes et femmes qui rentraient du travail. Une fouille en règle qui m’a laissé un goût amer.

Pour notre sécurité, tous soupçonnés…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *